définition

Environ 1/4 de la population sont victimes d’intolérance alimentaire.

Au cours des siècles, notre nourriture a été profondément modifiée. Les céréales sont désormais issues de croisements, le lait est pasteurisé à haute température, les aliments sont cuits, et certains sont modifiés industriellement.Il est donc logique de retrouver une telle proportion de gens intolérants à certains aliments.

Premièrement il faut savoir différencier une allergie alimentaire et une intolérance alimentaire.

Une allergie alimentaire est une réaction du système immunitaire à un aliment. Les symptômes surviennent généralement rapidement après avoir mangé l’aliment en question. Les zones touchées peuvent être la peau (rougeur, enflure, plaques, picotements), les voies respiratoires (éternuements, congestion nasale, difficulté à respirer), le système digestif (nausée, vomissements, douleur abdominale, diarrhée, picotement ou enflure dans la bouche) et le système cardio-vasculaire (hypotension). Dans certains cas les symptômes sont si importants qu’ils peuvent entraîner le décès.

Si vous pensez être atteints d’allergie alimentaire il faut consulter un allergologue.

Une intolérance alimentaire n’est pas une réaction du système immunitaire. C’est une incapacité à digérer un aliment. Ça se définit généralement par des troubles plus ou moins sévère du système digestif mais aussi des maux de tête et des réactions de peaux.

Traitement: Comme pour l’allergie alimentaire, aucun traitement n’est disponible aujourd’hui. Les seules recommandations sont de ne plus consommer l’aliment incriminé.

Les aliments en cause d’une intolérance:

  • les produits laitiers

  • les céréales, en particulier le blé

  • les œufs

  • les aliments exotiques comme le café, la vanille, le kiwi… etc.

La plupart du temps ce sont les protéines qui sont en cause dans les intolérances.

Laisser un commentaire